Revenir en haut
Aller en bas



 




Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
KINGDOM OF DRAKONS :: The land of curse :: Once upon a time

ζ Groupes de Darkfrith

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Ambitions/buts:
Capacité/pouvoirs:
pnj
Arrivée au royaume : 08/03/2017
Empreintes : 133
Crédits : Gorgeousmali, la crème des crèmes

ζ Groupes de Darkfrith
par Evil drakon Jeu 21 Juin - 17:08








Le commencement

Ils sont arrivés sur Terre en même temps que les Sidhes, ils sont nés de la Terre, lors de la création du monde, il y a des millénaires, crées par les dieux eux-mêmes. Au début ils vivaient en harmonie sur un territoire que l'on appellera par la suite « le Pays de Galles ». Au début il n'existait que les Drakons royaux, des dragons aux écailles jaunes or, resplendissant au soleil. Puis d'autres Drakons ont vu le jour au fur et à mesure qu'ils naissaient de la Terre, mais ils étaient différents, leurs couleurs se diversifiaient toutes, apportant avec elles des caractéristiques différentes des premiers dragons. Avec l'arrivée de l'homme sur Terre, ils finirent par apprendre le langage, cette faculté de parler en utilisant des mots, différent de leur façon de communiquer qui passait par les émotions et les gestes, s'inspirant des humains. Ils se découvrirent également la capacité de se cacher parmi eux en prenant la forme des hommes. Ils possédaient également l'intelligence, une intelligence supérieure à celle de ces faibles créatures. Une faculté d'adaptation ultime, si on pouvait nommer cela ainsi.

Se sentant supérieurs aux humains, ils développèrent ensuite un sentiment de supériorité. Ils étaient forts, majestueux, intelligents et nulle créature sur Terre ne semblait pouvoir s'opposer à eux, c'est donc tout naturellement qu'ils se mirent à penser qu'ils étaient les rois de ce monde et pour ce faire, s'inspirèrent à nouveaux des humains. Ils utilisèrent leurs différences pour créer différents clans, dirigés par celui tout puissant des Drakons, les jaunes, royaux, autoproclamés ainsi. C'étaient les plus majestueux, les plus anciens de tous, il était donc normal qu'ils se trouvent à la tête de leur race. Durant plusieurs siècles ils vécurent ainsi, dirigeant les leurs et dominant sans partage les faibles créatures du pays.

Malheureusement, au-delà de leur besoin de dominer toutes les races, ils demeuraient des créatures arrogantes et très vite des disputes éclatèrent en leur sein. Le clan des Drakons royaux se scinda en deux factions, certains pensaient que vivre ainsi c'était choisir la solution de facilité alors qu'en tant que prédateurs ultimes ils se devaient d'asservir toutes les races de ce monde, leur faire admettre qu’ils étaient des dieux et qu'ils devaient vénérer. L'autre faction n'était pas de cet avis, bien que d'accord sur le fond, la forme les répugnait plus que toute autre chose. Ils désiraient comme tout Drakon, diriger ce pays mais pas en asservissant les humains, car ils les respectaient, parmi toutes les autres créatures de ce monde.

Une violente confrontation éclata entre les deux factions qui accumula de plus en plus d'ampleur jusqu'à mettre le pays à feu et à sang. Les humains sacrifiés moururent par milliers comme dommages collatéraux, alors que les cadavres de Drakons s'entassaient tout autant. Les clans obligés d'y participer n'eurent pas d'autre choix que de choisir un camp.

La guerre se poursuivit durant de nombreux siècles avant que finalement un vainqueur ne s’affirme. La faction qui était pour la protection des humains finit par prendre le dessus. Seulement, les dirigeants de la faction adverse, refusèrent de se rendre. En bons Drakons, Le roi et son âme sœur, la reine, ne connaissaient pas la reddition et préférèrent mourir plutôt que d'accepter les idéaux des vainqueurs. Seulement, loyaux envers leurs sujets, mais aussi envers leurs enfants, ils demandèrent qu'ils soient tous épargnés. Leurs  deux vies suffisaient à leur sens pour achever la guerre qui rongeait le pays.

Ils acceptèrent bien entendu, mais ne souhaitant devoir les affronter à nouveau un jour prochain, ils lancèrent un puissant sortilège qui les enferma tous dans la roche. Le sortilège les maintenait en stase pour les protéger de l’emprise et des effets du temps. Un immense cercueil fait de pierre situé sous terre les emprisonnèrent tous dans un lieu secret dont seuls les dirigeants connaissaient l'existence.

Durant près de trois cents ans ils dormirent ainsi, prisonniers de la pierre, on n’entendit plus parler d'eux. On ignore encore aujourd'hui les réelles raisons de ce phénomène, mais un beau jour, le sortilège perdit de sa puissance et libéra les Drakons de leur long sommeil. Certains dirent que c'était dû à la mort du jeteur de sorts, quelques mois plus tôt, d'autres avancèrent simplement la probabilité que le sortilège n'avait tout simplement plus lieu d'être. Quoi qu'il en soit, ils étaient enfin libres de quitter leur prison de pierre. Malheureusement pour eux le pays avait changé, tout avait changé durant les siècles écoulés en captivité.

N'ayant plus leur place en ces lieux et ne pouvant décemment plus s'opposer à leurs adversaires désormais supérieurs en nombre, ils prirent la fuite, partant pour l'île de Man, un endroit dissimulé aux yeux des humains par un brouillard magique. Les Drakons étant des créatures surnaturelles ne furent pas affectés par ce sortilège. En ces lieux ils trouvèrent tout ce dont ils avaient besoin. Un écosystème parfait pour y vivre et plus encore, des villes humaines. Ils existent néanmoins aussi ailleurs, notamment au Pays de Galles. Le fils du précédent monarque Drakon vaincu hérita de la couronne royale et se proclama aussitôt comme son successeur légitime. Désormais, Sandor Gwaednerth devait conquérir ce nouveau territoire suivi de tous les siens, famille et clans lui ayant prêté allégeance.

Ils ne furent néanmoins pas les bienvenus et les habitants de l'île se battirent pour les repousser. Avec l'aide d'étranges créatures nommées « Sidhes », ayant l'apparence d'elfes et de fées, ils tentèrent de repousser les dragons. Malheureusement leur puissance était telle qu'ils ne purent mener à bien leur dessein. Les drakons s’approprièrent l’île et réduisirent aussitôt les humains et les Sidhes en esclavage, ne perdant pas de temps pour les asservir. C'est à ce moment qu'ils eurent connaissance des légendes au sujet de dieux que ces hommes et femmes vénéraient. En tant que Drakons ils étaient doués pour la métamorphose et l’imitation, ils prirent donc les noms de ces divinités et se firent passer pour elles aux yeux des natifs de l'île. (Ils n’étaient réellement que la création des dieux.)

En tant que dieux ils vécurent durant des centaines d'années sur ces terres, sans que personne n'ose s'opposer à eux. Jusqu'au jour ou les Sidhes, les créatures surnaturelles à qui ils avaient accordé leur confiance, se révoltèrent. Ce fut un véritable massacre et plus un seul Sidhe ne foula la terre sacrée de cette île selon les dires des Drakons. Mais des rumeurs se firent entendre par la suite, évoquant des Sidhes qui se seraient cachés dans les forêts à l’intérieur des terres de l’île, mais aussi au milieu de la civilisation, au-delà de cette immense péninsule. Décidés à les trouver, les Drakons lancèrent une véritable chasse à l'homme, sans grand succès cependant.

Malheureusement ils n'étaient pas au bout de leurs peines car ces mystérieux Sidhes étaient bien décidés à se venger...

En clair et pour résumer

Né Dragon, avec aucune goûte de sang humaine en eux, on les appellent communément les Sang-Purs. En tant que telle, leur espérance de vie peut atteindre les 1500 années. Au jour d'aujourd'hui, aucun Drakon n'a réussit à vivre au delà de cet âge. Ce qui est dramatique chez cette race supérieure, c'est que contrairement à leur personnalité dominante et arrogante, les membres de cette espèce ne peuvent aimer qu'une seule et même personne durant toute leur vie. C'est leur Âme-sœur. Ils sont étroitement liés l'un à l'autre, au point qu'ils ne peuvent vivre si l'autre n'est pas prêt de lui. Il ressente comme un manque à partir du moment où ils prennent connaissance de leur moitié. Les Drakons sont une race supérieur physiquement aux autres. Force et vitesse sous forme de dragon est nettement supérieur aux autres espèces. Au point qu'ils n'ont pour ainsi dire aucun rival dans le monde. Sous forme humaine, leur force et leur rapidité, bien que moindre, demeurent supérieures aux autres créatures. Ils peuvent également se fondre dans la brume, pour se rendre invisibles, s’infiltrant ainsi dans le monde des humains.  Leur intelligence est également supérieur à la moyenne, ils ont d'ailleurs un sens inné de l'adaptation. L'évolution de cette race c'est notamment faite en s'inspirant sans cesse des autres races présentes sur Terre. Les clans, la hiérarchie chez les Drakons, tout a été volé à la race humaine.

Chaque Drakon possède un pouvoir spécial, qui le rend unique vis à vis de ses congénères. Bien entendu ce pouvoir n'est utilisable seulement sous forme humaine. Sous forme de dragon, ils peuvent déjà voler et cracher du feu, c'est largement suffisant. A ce jour, on ne connaît qu'une seule faiblesse à ces créatures terrifiantes, leur âge. Plus ils vont vieillir et plus leur défaut principal de personnalité va s'exacerber, jusqu'à le dominer. Colériques, incontrôlables, dominateurs, tout dépend bien entendu du caractère d'origine de ces derniers.










Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur http://kingdomofdrakons.forumactif.com
avatar

Feuille de personnage
Ambitions/buts:
Capacité/pouvoirs:
pnj
Arrivée au royaume : 08/03/2017
Empreintes : 133
Crédits : Gorgeousmali, la crème des crèmes

Re: ζ Groupes de Darkfrith
par Evil drakon Jeu 21 Juin - 17:21









Les sangs-mêlés

L'enfant est un drakon de sang-mêlé, s'il vient au monde d’une une mère drakonne, car elle pond un œuf, il naît de ce fait sous forme de dragon. Mais le sang et les gênes du père humain l'adoucissent, le rendent plus doux, plus modeste, plus respectueux de son prochain. Vu qu'il y a du sang humain qui coule dans ses veines il est moins fort, moins rapide et moins puissant qu'un Drakon de sang pur. Sa force égale celle d’un Sidhe et dépasse celle d’un humain. Ils contrôlent davantage le changement de couleur de leurs yeux et donc leur transformation et leurs émotions, pas autant qu’un Drakon mais davantage qu’un Nephalem. De tous temps ils furent très respectés, toutefois les Drakons imposèrent qu’aucun Sang-mêlé n’occupe jamais une place importante au sein des Clans. Ils se refusèrent de mettre ces enfants à égalité avec les Nephalems comme serviteurs, ils devaient avoir une bonne place mais aucunement diriger.


En clair et pour résumer


L'enfant est un drakon de sang-mêlé s'il vient au monde d’une mère drakonne, car elle pond un œuf et il naît de ce fait sous forme de dragon. Mais le sang et les gênes du père humain l'adoucit, le rend plus doux, plus respectueux de son prochain. Vu qu'il y a du sang humain qui coule dans ses veines.Il est moins fort, moins rapide et moins puissant qu'un Drakon de sang pur. Sa force égale celle d’un Sidhe et dépasse donc celles d’un humain. Ils contrôlent davantage le changement de couleur de leurs yeux et donc leur transformation et leurs émotions, pas autant qu’un Drakon mais davantage qu’un Nephalem.










Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur http://kingdomofdrakons.forumactif.com
avatar

Feuille de personnage
Ambitions/buts:
Capacité/pouvoirs:
pnj
Arrivée au royaume : 08/03/2017
Empreintes : 133
Crédits : Gorgeousmali, la crème des crèmes

Re: ζ Groupes de Darkfrith
par Evil drakon Jeu 21 Juin - 17:38









Qui sont-ils?

L'existence de ces créatures, car on peut les appeler ainsi, n'a été découverte qu'au moment où les premières alliances entre les Drakons et les humains ont été conclues. Il faut savoir qu'à cette époque c'était un véritable tabou de s’accoupler avec un être inférieur, pourtant dans certains clans anciens comme celui des Drakons blancs, il y eut malgré tout quelques incartades. Jamais ils n’auraient pu concevoir qu'un enfant aurait pu naître d'une telle union, contre nature. Car, disons-le, c'était le cas des êtres surnaturels comme les Drakons qui n'étaient en rien semblables aux humains, créatures dénuées de magie. En ces temps reculés, ces jeunes bâtards ne vivaient jamais assez longtemps pour connaître la joie de pouvoir se tenir debout sur leurs deux pieds. Ils étaient inlassablement massacrés par les Drakons. Ce massacre perdura à travers les âges jusqu’il y a peu, quelques années seulement après le schisme.

Une fois les princes héritiers installés sur l'île de Man, ils firent une découverte qui changea leur vie à jamais. Ils trouvèrent un enfant humain, issu de l'union d'un Drakon et d'une humaine. Ils savaient déjà que ce genre de croisement était possible, mais avaient toujours considéré cette possibilité comme un tabou. Du moins, on leur avait enseigné cela depuis leur plus tendre enfance, les princes n'avaient jamais tenté considérer les choses autrement. Il s’agissait d’un enfant abandonné. Sa mère avait succombé à la charge d’un Drakon lorsque celui-ci avait appris qu'elle avait mis au monde son engeance. Toutefois, en le voyant vivant et fort il n'eut pas la force de mettre fin à ses jours. Il le laissa au milieu de la forêt, en pensant que les animaux sauvages le dévoreraient et mettraient ainsi un terme à sa courte existence. Sauf que ça ne fut pas le cas. Plus fort et plus rapide, mais aussi beaucoup plus précoce qu'un enfant humain normal, il put survivre dans la forêt durant plusieurs décennies, maîtrisant ses capacités surhumaines.

Le premier Nephalem était né. Bien entendu, les Drakons le prirent sous leurs ailes aussitôt car ils souhaitaient avant tout savoir à quel point cet humain leur ressemblait en terme de puissance. Ils remarquèrent très vite qu’hormis des capacités physiques supérieures à la moyenne humaine, il possédait une violence bien trop excessive. Celui-ci ne cessait de chercher le conflit et possédait également une arrogance qu'ils ne connaissaient pas à ces faibles créatures.

A partir de ce moment la famille royale changea aussitôt de point de vue concernant les bâtards issus des deux races. Ils commencèrent à faire des expériences et firent s'accoupler des Drakons avec des humains, le plus souvent contre leur volonté, il faut le préciser. Ils cherchaient ainsi à découvrir quelles étaient les issues possibles. C'est de la sorte qu'ils découvrirent qu'il n'y avait pas un genre de Nephalem possible mais deux. A la suite plusieurs recherches. ils purent savoir avec certitude que le gêne de la mère prenait le dessus sur celui du père lors de la procréation. Quand une Drakonne s'accouplait avec un humain mâle, le gêne drakonnique prenait aussitôt le dessus. L’enfant qui venait au monde par la suite était en tous points semblable à un Drakon normalement constitué. Mais il ne s’agissait que d’une apparence malheureusement car le sang humain dans ses veines le rendait plus faible et moins intelligent qu'un enfant de Drakon pur. Ils remarquèrent aussi une tendance plus poussée à la gentillesse et à la modestie, il s’agissait sûrement d’un résidu génétique du père humain.

Dans les deux cas, ça n'arrangeait pas les Drakons, car d'un côté ils avaient leur apparence, mais ils étaient plus faibles et surtout ils n’avaient pas le même état d'esprit qu'eux. De l'autre, ils étaient humains et ça suffisait pour qu'ils s’en désintéressent. Ils firent des expériences sur les jeunes Nephalems, ou sur les Drakons de sang-mêlé, comme ils appelaient les enfants issus d'une mère Drakonne. Ils refusaient de mettre ces enfants dans le même panier que les Nephalems. Ils nourrissaient cependant l’espoir de trouver un moyen de pallier aux défauts de conception dus au mélange des deux races. Ils utilisèrent comme cobayes certains enfants issus d'un Drakon et d'un humain qu'ils trouvaient.  Pour les autres, ayant malgré tout une utilité non négligeable, ils les mirent à leur service. Pour les sang-mêlés, c'était comme majordome, femme de chambre ou encore comme esclave sexuelle. Pour les Nephalems cependant, moins bien considérés par les autres Drakons, ils furent surtout utilisés comme assassins, ou pour kidnapper des humains à travers le pays et le monde.

En clair et pour résumer

A l'inverse des sang-mêlés, lesNephalems sont sont nés d'une mère humaine, ils ont la forme humaine et ils ne peuvent pas prendre la forme d'un dragon. Seulement le sang drakon qui coule dans leurs veines les rend plus agressifs, impulsifs, violents et surtout plus arrogants. Ils sont également plus instables. En termes de puissance ils sont plus forts qu'un humain mais moins forts qu'un Sidhe ou qu'un Drakon de sang-mêlé, car l'humain est prioritaire. Il y a deux sortes de Nephalems. Ceux issus de l’accouplement naturel d’un Drakon et d’une humaine et les esclaves humains transformés en Nephalems après avoir subi des expériences. Ils ne peuvent se tranformer complètement en dragons, ils n’ont leurs ailes que lorsqu’ils atteignent l’âge adulte, ceux d’entre eux qui sont issus d’une union naturelle. Pour les autres, le fruit d’expériences, leur transformation est plus violente et le sang Drakon se manifeste plus vite et plus fort, ils sont donc presqu’aussitôt pourvus d’ailes. Leurs yeux prennent la couleur de ceux du Drakon qui leur a donné son sang, lui-même appartient à un Clan (or, rouge, noir ou bleu). Les yeux des Drakons changent avec la transformation et les émotions mais les Nephalems peinent à contrôler cela. Chacun reçoit le même sang que le Drakon, ils sont ainsi liés. Ils feront par la suite partie d’un clan mais comme serviteurs.










Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur http://kingdomofdrakons.forumactif.com
avatar

Feuille de personnage
Ambitions/buts:
Capacité/pouvoirs:
pnj
Arrivée au royaume : 08/03/2017
Empreintes : 133
Crédits : Gorgeousmali, la crème des crèmes

Re: ζ Groupes de Darkfrith
par Evil drakon Jeu 21 Juin - 17:49









Les origines

"On ne sait que très peu de choses sur les origines des Sidhes, ces créatures surnaturelles à apparence humaine. De nombreuses légendes en font mention, mais on ne s'attardera que sur la plus connue et la plus probable de toutes.

Aussi loin que la mémoire d'homme le permet, ils ont toujours existé, mais se sont de tous temps faits discrets, personne n'a jamais pu réellement prouver leur existence. Pourtant, ils étaient déjà là avant même l'arrivée des hommes, mais également avant l'arrivée des Drakons. Ils ont toujours fait qu'un avec la nature, au point que certains disent qu'ils auraient été créés par Dana, en même temps que le vaste Monde.

Selon d’antiques légendes, il existerait plusieurs castes de Sidhes, qui cohabiterait sur l'île de Man, les terres natales de ces créatures surnaturelles. On dit que sur cette île, ils pullulaient à l'abri des regards, cohabitant avec les autochtones. On pouvait y voir des elfes, des fées ou encore des druides, vivant en harmonie avec la faune et la flore. La paix régnait sur ces terres en ces temps-là, jusqu'au jour ou de monstrueuse créatures ailées débarquèrent sur l'île. Puissantes mais tout aussi intelligentes que démoniaques. Il ne fallut pas longtemps pour qu'ils se fassent asservir par ces créatures, les dragons, qu'on appelait Drakons.

Se faisant passer pour les dieux de leurs légendes, ils réduisirent les habitants de l'île en esclavage. Ça dura plusieurs centaines d'années pendant lesquelles, les Sidhes ne purent qu'obéir aux différentes folies de leurs oppresseurs aux armures d’écailles, jusqu'au jour où ils décidèrent de se révolter. Ils étaient puissants, alliaient la magie à des pouvoirs mystiques, la nature était également de leur côté. Malheureusement, leur puissance n'était pas suffisante pour faire face aux impitoyables dragons, usant tout comme eux de magie, plus maléfique cependant. Les Drakons cessèrent le massacre lorsque le dernier Sidhe rendit son dernier souffle.

Seulement, une certaine caste de Sidhes, la plus mystérieuse et secrète de toute avait survécu, cachée au sein de la faune, ils purent échapper au génocide perpétré par les créatures ailées. Les Druides, une caste bien particulière chez les Sidhes, car d’apparence humaine, ils possédaient des pouvoirs liés à la nature, leur permettant de prendre la forme d'un animal. Cette capacité leur permit de se cacher des Drakons durant de nombreuses années."

De nos jours

Ils peuplent le royaume depuis toujours, ils étaient déjà là antérieurement à l’arrivée des Drakons. A l’origine ce sont des elfes et des fées qu’aurait créés la Déesse mère elle-même en même temps qu’elle aurait donné vie à la faune et à la flore. Au début, il y avait une grande diversité de Sidhes mais seuls ont survécu à l’invasion de leurs terres par les Drakons, les Druides, grâce à leurs connaissances et leur puissante magie. Lors de leur arrivée sur l’île du Mans, les Drakons se sont fait passer aux yeux des simples mortels pour des dieux celtes. Aussi, les Sidhes se sont soumis à leur autorité. Avec le temps, ils se sont révoltés et ont été massacrés. Seuls les Druides ont survécu. Ils ont transmis leurs connaissances et leurs traditions à travers les âges, de génération en génération. Ainsi, ils sont toujours là, caché parmi les humains.

Caractéristiques raciales

• Leur espérance de vie est de 500 ans. Ce qui est le tiers de celle des drakons.

• Tout comme les Drakons, les Sidhes vivent en clans. Au sein d’un même clan, ils partagent un animal totem qui représente des centaines d'années de tradition dans un même clan.

- Aigle (Clan des Gwernabwy)
- Loup (Clan des Lukwos)
- Ours (Clan des Artionis)
- Cerf (Clan des Kernon)

Les différents clans, avec leurs explications, se trouvent dans cette annexe.

• Ils sont plus forts, plus rapides, plus intelligents qu’un humain mais moins de tout cela qu’un Drakon de sang pur. Excellents télépathes, ils communiquent entre eux par la pensée tout comme ils peuvent lire les pensées des humains en surface.

• En tant que peuple des forêts, liés à la nature, ils possèdent des faiblesses assez évidentes. Associaux de nature, ils n'apprécient pas tellement de vivre en société. Mais au fil des âges ils ont dû se faire violence pour se fondre dans la masse grouillante d'humains. La vengeance étant un excellent moteur, ils essaient encore aujourd'hui de comprendre chacune des ficelles de la société. Un seul clan n’accepte toujours pas de se mêler aux humains.

• Ils connaissent les secrets des plantes, aussi bien pour guérir que pour empoisonner. Ils savent parler aux animaux et pratiquent également la magie druidique qu'ils se transmettent entre eux depuis les temps les plus reculés de leur existence.









Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur http://kingdomofdrakons.forumactif.com
avatar

Feuille de personnage
Ambitions/buts:
Capacité/pouvoirs:
pnj
Arrivée au royaume : 08/03/2017
Empreintes : 133
Crédits : Gorgeousmali, la crème des crèmes

Re: ζ Groupes de Darkfrith
par Evil drakon Jeu 21 Juin - 17:54









Survivants

Depuis toujours les navires qui s’étaient échoués ou qui faisaient face aux Drakons finissaient au fond des mers, les naufragés devenaient alors des esclaves, rares étaient ceux qui échappaient à ce sort indigne. D’autres encore mais cela était beaucoup plus rare, parvenaient à s’évader après une période d’esclavage. Ainsi, ils quittaient leur condition d’esclaves pour se terrer dans les montagnes ou ailleurs, à l’abri des Drakons. La plupart étaient unis pour survivre sous l’autorité d’un chef, un leader qui les guidait. Cette place était léguée aux générations suivantes mais il y avait également la possibilité de se faire élire par votes. Il se pouvait que des Nephalems qui ignoraient ce qu’ils étaient depuis leur naissance, aient rejoint les rangs de ces rebelles. Ils se confrontent parfois aux puissants Drakons mais les fuient la plupart du temps. Avec les années ils ont compris que la lutte était un recours inutile, souvent, le dernier.
 

Condamnés

Nés en esclavage, naufragés ou encore capturés, ces hommes et ces femmes subissaient sans conteste la loi du plus fort. Autrefois ils portaient de lourdes chaînes, des fers qui faisaient d’eux des esclaves, aujourd’hui les méthodes ont changé et de plus, leur docilité ainsi que leur servitude leur permettent de survivre. Quelques-uns seulement, des ingénieux et doués d’une force de caractère hors du commun parviendront à s’échapper. Des exceptions qui, comme toujours, dérogent à la règle. Mais la grande majorité d’entre eux ignorait toutefois cette possibilité et préférait la résignation à la fuite. Sous la cruelle domination de leurs maîtres et sous leur autorité de fer, ils étaient obligés de se forger un caractère solide, ils n’en demeurent pas moins des esclaves, des bêtes corvéables à souhait pour le confort de leur maîtres. Ainsi, toutes les basses tâches et les plus ardues leur incombent. S’ils survivent ce n’est qu’à la sueur de leur front et grâce à leur obéissance sans failles. Les Drakons ont droit de vie et de mort sur leurs esclaves, les châtiments tombent parfois, cruels et durs à l’image de ceux qui les infligent. Ces condamnés résident dans le royaume de Darkfrith. Leur vie est faite d’obscurité et de déchéance, chaque jour étant un calvaire interminable.
 

Habitants

A l’abri de la nature sauvage et de ses dangers, dans les villes (principalement sur l’île de Man ainsi qu’à Belfast), les hommes méconnaissent la terrible réalité, ce sont des ignorants pour la plupart. Nombreux sont ceux qui véhiculent la légende du bout des lèvres, ils se rappellent leurs croyances et disent que l’île est une malédiction. Rares sont ceux qui ont pu rencontrer un Drakon et alors fascinés, ils ont fait des recherches car ils se demandaient avec curiosité de quel être mythique il pouvait bien être question. Ceux-là doutent mais la plupart se complaisent dans leur réalité et refusent de croire à de pareilles sornettes. Les Drakons se cachent et se fondent dans la brume, le plus souvent, l’œil humain ne les voit pas, ainsi la tranquillité de ces êtres faibles est préservée. Contrairement aux autres humains, les habitants sont enfermés dans les murs épais de leur ville, les Drakons n’ont plus qu’à se servir et à capturer ceux qu’ils choisissent comme esclaves, certains pour leur constitution robuste, d’autres, pour la beauté de leurs traits ou pour des raisons différentes. D'autres encore sont intéressants également pour le savoir qu’ils détiennent.










Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur http://kingdomofdrakons.forumactif.com
Contenu sponsorisé

Re: ζ Groupes de Darkfrith
par Contenu sponsorisé









Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
KINGDOM OF DRAKONS :: The land of curse :: Once upon a time-
ζ Groupes de Darkfrith
Poster un nouveau sujetRépondre au sujetSauter vers: