Revenir en haut
Aller en bas



 

The broken chains



C’est ici que reposent les rps achevés, nous ne les oublions pas et leur rendons hommage car un jour ils nous ont inspirés. Les rouleaux de parchemin poussiéreux sont soigneusement rangés ici. Vous pouvez bien sûr les relire si vous le souhaitez.
0
0
Pas de nouveaux messages
Sujets actifs du jour
Top 20 des posteurs du jour
Supprimer les cookies du forum
image du contexteBienvenue mes créatures sur les terres maudites des Drakons. Misérables que vous êtes, oserez-vous mettre les pieds sur cette île? Une île peuplée de prédateurs? Nos membres ont posté un total de 208 messagesNous avons 5 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est Lucian GlanmorIl y a en tout 2 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 2 Invités
Utilisateurs enregistrés : Aucun
image du contexteMon origine est liée à celle du monde qui m’a vu naître, mes traditions calquées sur celles des humains dont j’ai vite découvert l’existence. J’ai porté le nom d’une divinité celte comme tous les miens l’ont fait pour tromper ces faibles créatures. Je peux atteindre un millénaire de vie. J’ai une âme sœur qui me canalise, pour peu que je la trouve un jour. Mes écailles scintillent de la couleur correspondante à un des Clans. Les Alphas se réunissent en Conseil sous l’égide du Clan Royal et de notre souverain légitime, Sandor. Notre histoire tumultueuse nous a séparés, lisez-la, elle en vaut la peine. Nos capacités légendaires font de nous les rois des cieux et des terres mais nous pouvons également nous transformer en brume pour infiltrer le monde des humains sans êtres vus. Chacun de nous possède un pouvoir unique. Notre faiblesse réside dans la colère, nous sommes incontrôlables à l’apogée de notre puissance bien que notre caractère d’origine est déterminant. Plusieurs nous ont combattus dont les puissants Sidhes sans jamais réussir à nous repousser. Nous sommes des maîtres dans l’art de la métamorphose et de l’imitation. Nous avons choisi Darkfrith mais d’autres existent ailleurs, dans des contrées voisines et plus lointaines.
image du contexteJe suis né d’un œuf, ma mère était Drakonne, mon père, un humain. Adouci et respectueux de mon prochain, je suis donc moins agile et moins fort qu’un Drakon de sang pur bien que mes capacités naturelles égalent celles d’un Sidhe. Les humains ne peuvent se mesurer à moi. Je contrôle le changement de couleur de ma rétine, moins qu’un sang pur mais davantage qu’un Nephalem. Bien que les gênes drakonniques prennent le dessus, les résidus génétiques du père humain me rendent plus modeste. Malgré tout, les Drakons refusèrent de me mêler aux Nephalems. Respectée par la plupart des Drakons mais méprisée par certains, notre race survécut malgré tout dans l’ombre des Sang purs. Ainsi nous sommes intégrés aux Clans. Nous écrivons encore notre histoire aujourd'hui et nul ne peut être certain de notre avenir.
image du contexteAlors que l’on me découvrit pour la toute première fois sur l’île de Man, j’étais l’engeance d’un seigneur Drakon et d’une humaine. Mon père n’eut pas la force d’écourter mes jours. Les Drakons me prirent aussitôt sous leurs ailes car je possédais des capacités physiques supérieures à la moyenne de mes congénères. Mon arrogance n’avait pas d’égale et je n’avais de cesse de chercher le conflit bien que j’etais moins évolué qu’un Drakon. Nous sommes humains de par notre mère mais ne pouvons prendre la forme de nos pères, nos ailes n’apparaissent qu’au début de l’âge adulte. D’autres sont similaires mais pas semblables à nous. Ils étaient des esclaves, le fruit d’expériences. Leur sang drakon se manifeste plus vite et plus fort, leurs ailes se révèlent aussitôt, ils ont les yeux de la même couleur que le Drakon qui leur a donné son sang mais il ne contrôlent pas les variations des nuances dues aux émotions. Ils sont liés au Drakon qui leur a permis de naître et rejoindront ensuite le Clan, voués à servir.
image du contexteJ’ai parfois survécu comme par miracle à un naufrage. D’autres fois, j’ai brisé mes chaînes pour m’évader, cas ô combien rare, nous le savons tous… Jadis, je me cachais dans les montagnes, aujourd’hui, nous sommes plus nombreux et unis pour survivre dans notre grotte secrète où nous ne craignons pas la colère de ces créatures. Tobias et Elinor sont ceux qui nous guident désormais, le premier est un chef avisé que nous respectons. On suppose, à tort ou à raison, que des Nephalems qui ignoraient leur nature aient rejoint nos rangs mais cela, vous le découvrirez... Avec les années, j’ai compris que la lutte ne menait à rien avec les puissants Drakons, aussi, je préfère généralement la fuite. La confrontation est pour moi le dernier recours, un combat sans autre espoir que celui de ma survie.
image du contexteJe suis jadis né en esclavage, naufragé ou capturé. Homme ou femme j’ai longtemps subi la loi du plus fort. Je ne porte plus les lourdes chaînes de mes ancêtres, les temps ont changé, j’ai appris à me montrer docile et à vivre dans la servitude pour survivre. Je m’échappe parfois même si cela est extrêmement rare car doué d’une force de caractère supérieure à la moyenne, je n’accepte pas ma condition et lutte alors inlassablement contre mon destin. En captivité, je n’ai d’autre choix que l’obéissance, les basses tâches sont miennes. Tant que je résiste et que j’obéis, mes maîtres me garderont en vie. Ils ont droit de vie et de mort sur les esclaves que nous sommes. Notre vie dans cet enfer semble ne plus vouloir s’achever. Les journées sont longues, les nuits si courtes… Je l’ignore peut-être mais cela demeure une certitude, quitter cette île est impossible.
image du contexteLa Déesse mère elle-même nous a créés en même temps que la faune et la flore. Nous étions déjà là lorsque les terribles Drakons sont venus ravager notre monde. Autrefois nous étions de diverses castes, mais seuls leur ont survécu, les mystérieux Druides grâce à leurs vastes connaissances et leur puissante magie. D’abord soumis à nos maîtres ailés, nous nous sommes révoltés et avons été massacrés, puis, les survivants ont transmis leur héritage aux générations suivantes, ainsi nous sommes toujours là, nous pouvons guérir comme empoisonner. Je suis du Clan des Lukwos, mon animal totem est le loup, j’ai le pouvoir de la métamorphose jusqu’à ne faire plus qu’un avec la bête. Il y a 3 autres clans, il vous appartient de lire leur histoire méconnue. Nous avons néanmoins, tous, un pouvoir d’empathie entre nous et surpassons aisément les humains mais ne sommes pas de taille contre nos ennemis ailés. Nous préférons la nature aux métropoles modernes bien qu’un des Clans maîtrise la technologie. Mais tout cela, c’est à vous de le découvrir si vous souhaitez nous rejoindre et vous opposer à la suprématie drakonnique.
image du contexteJe connais la légende comme beaucoup, cette est terre effrayante mais ce ne sont que des sornettes, des dragons, vous y croyez, vous ? Je m’aventure rarement hors des murailles et alors que je rencontre une créature, je fais des recherches, fasciné, le doute m’habite désormais et pour toujours. L’île de Man et Belfast sont des territoires où je vis entouré des seuls miens, du moins c’est que je crois. J’occupe un poste, j’ai un métier, je travaille, je mène en somme une vie normale. Il est rare que je m’aventure hors des villes mais lorsque je le fais, c’est à mes risques et périls. Ma rétine ne peut apercevoir les créatures qui se cachent dans la brume et lorsque c’est le cas, c’est le plus souvent, trop tard. Si j’ai la chance de survivre, je suis emmené en captivité, l’enfer de l’esclavage commence alors pour moi. Si ces monstres ailés nous choisissent, je le découvre souvent par la suite, c’est pour notre constitution robuste, la beauté de nos traits ou alors, pour des connaissances dont ils voudraient s’emparer, à nos dépens. Dans leurs places fortes, s’échapper, tient de l’utopie, il ne nous reste plus qu’à obéir à nos dominants ailés. Je surveille l’horizon parfois, quelques secondes, bien qu’aucun espoir ne m’habite plus. Je sais que dans leurs griffes, je suis damné à jamais. La résignation est tout ce qu’il me reste.