Revenir en haut
Aller en bas



 




KINGDOM OF DRAKONS :: The land of curse :: Once upon a time :: Annexes

ζ Le monde des esclaves

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Ambitions/buts:
Capacité/pouvoirs:
pnj
Arrivée au royaume : 08/03/2017
Empreintes : 133
Crédits : Gorgeousmali, la crème des crèmes

ζ Le monde des esclaves
par Evil drakon Jeu 21 Juin - 18:42





Le monde des esclaves

L'enlèvement
Les humains ont une place importante au sein de la communauté drakonne, même si les drakons eux-mêmes ne se l'avoueront jamais. Ils représentent l'ultime faiblesse, l'inutilité. Cependant, si les humains respirent encore c'est bien parce que les Drakons ont besoin d'eux. En tant que race supérieure, c'est d'une certaine hauteur qu'ils les arrachent à leur quotidien, dans le simple but d'être servis par une espèce à l'égard de laquelle ils n'ont que peu de considération. Avec un peu de chance, les humains finissent esclaves d'un maître ou du clan royal, ou bien se voient testés dans le but de devenir des nephalems, ces horreurs expérimentales. Quoiqu'il en soit, soyez sûrs que les esclaves sont tout en bas de la hyérarchie drakonne.

Drakons et Nephalems sont chargés d'enlever des humains en ville afin d'asservir tous les clans drakons qui peuplent l'île et qui sont désireux de posséder un esclave. Quand cela est chose faite, les drakons ( ou les nephalems ) ramènent les pauvres victimes aux cachots où ils seront logés pendant toute la durée de leur séjour, qu'ils soient brefs ou exceptionnellement longs. Bien entendu, ils font attention de ne choisir que ceux qui sont soupçonnés d'être achetés au plus offrant, les autres nagent soit dans l'inconnu soit finissent par se faire assassiner puisque les drakons de Darkfrith,ne sachant pas faire preuve d'empathie envers l’espèce humaine, sont la plupart du temps des sanguinaires.

Le séjour d'un esclave au château de Peel

La plupart d'entre eux n'ont jamais vu un Drakon de leur vie. Ils ont peut-être entendu parler des légendes auxquelles ils ne croyaient pas vraiment et puis du jour au lendemain, cette créature qu'elle soit ailée ( drakon ) ou plus forte que nature ( nephalem ) sort de nulle part pour les arracher à leur quotidien monotone. Terrifiés, frigorifiés, affamés, ils sont forcés de vivre en communauté dans les cachots du puissant château dans des conditions précaires, attachés par des chaînes et des boulets dans l'impossibilité de s'évader. Si au départ certains se montrent un peu plus rebelles, ils comprennent bien vite qu'ils ne sont pas de taille face à la puissance de ces créatures qui surpassent toutes les légendes que l'on a pu raconter à leur sujet. Les plus téméraires d'entre eux se voient parfois assénés de coups de queue dardée  pour montrer l'exemple. Les esclaves n'ont ainsi donc plus l'esprit de rébellion sur le long terme.  Tous les jours, ils sont obligés de se laver dans des douches communautaires, entièrement dénudés, dépouillés de la pudeur qu'ils possèdent tous ou presque au début de leur séjour. Pour les repas, ils sont conviés à manger ensemble dans une salle commune ne se doutant pas un seul instant qu'ils sont épiés par des drakons curieux. Ceux qui ne se comportent pas de façon adéquate se verront bien souvent privés de nourriture.

L'asservissement à un maître drakon

Mais quelques esclaves font preuve de bonne volonté et d'une soumission sans équivoque, ceux-là ont certains privilèges même lorsqu'ils n'ont pas de maître dirigeant. En effet, il n'est pas si rare de voir quelques esclaves profiter des jardins du château ou d'une balade en ville toujours supervisée sous l'oeil d'un ou de plusieurs nephalems attitrés pour cette mission. Certains sont tellement obéissants qu'ils bénéficient parfois de la visite d'un Drakon désireux de faire un achat. Magnifiques et robustes, certains esclaves ont d'ores et déjà attiré l'oeil d'un Drakon et la transaction s'en trouve donc facilitée. Mais pour d'autres, il y aura le marché. Et pour les esclaves, il s'agit d'un moment extrêmement angoissant. Vêtus de leur plus beaux atouts, les esclaves sont donc mis en vente une fois dans le mois afin de faire profiter toute la communauté drakonne de Darkfrith. Ces esclaves sont l'ultime propriété de Sandor et de sa famille et cette règle bien précise est ancrée dans les traditions depuis qu'ils peuplent l'île. Mais comme Sandor est un alpha généreux, il n'hésite pas à laisser profiter ses comparses de ces joyaux humains puisqu'à ses yeux, ils ne sont rien d'autre que des vermines bonnes à les servir.

La mise aux enchères est donc très importante, chaque esclave a son prix fixe et les plus prisés verront ce prix décupler en fonction de l'offre des Drakons présents. Comme dit précédemment, cette vente a lieu à tous les mois , dans l'une des cours du château, sous le soleil parfois capricieux de l'île afin de pouvoir contempler les esclaves sous la lumière du jour plutôt que dans l'obscurité des cachots. Chaque humain possède une histoire, une origine, un nom. Tout est consigné dans leur dossier auquel chaque drakon fortement intéressé a accès. Une fois l'enchère gagnée, le Drakon repart dans sa ville avec son butin. Notez qu'un maître, peu importe son clan d'origine n'a le droit de posséder que deux esclaves, pas plus. En revanche, ceux de la famille royale ( le clan Gwaednerth seulement ) n'est pas soumis à cette règle imposée par Sandor lui-même.

Le règlement des esclaves

• Un esclave n'appartient qu'à un seul maître, mais avant tout appartient également à Sandor ET à sa famille ( Clan Glanmor exclus ), avant qu'il soit acheté.
• Un maître ne peut que posséder deux esclaves ( Clan Gwaednerth = illimité )
• Lorsque l'esclave a été vendu, un symbole est gravé sur son poignet à l'encre de la couleur de son clan. Comme du bétail, l'esclave devient « marqué » pour s'assurer qu'aucun autre maître ne le possède.
• L'esclave doit obéissance et respect à son maître et à tout le clan, mais il doit obéir avant tout à son maître.
• Il peut agir, circuler hors du territoire du clan si le maître l’autorise. Sachant qu'il sera surveillé lors de sa sortie.
• Une fois que l'esclave est marqué, le Drakon propriétaire est connecté à son esclave. Où qu'il soit, il est au courant de l'endroit où il est, si il va bien ou pas.









Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur http://kingdomofdrakons.forumactif.com
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
KINGDOM OF DRAKONS :: The land of curse :: Once upon a time :: Annexes-
ζ Le monde des esclaves
Sauter vers: